Accueil

Présentation

Version imprimableSend by email

Gérard LEROY est théologien laïc, spécialiste de science et de théologie des religions. Avant d’être professeur de philosophie morale, il a travaillé dans  différents domaines rattachés à la santé, enfin comme conseiller ministériel.

Pendant 7 ans il a assuré la fonction de Secrétaire Général de la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix (section française). Il fut, avec Bernard Kouchner, l’un des fondateurs de l’association RÉUNIR, dont il a été vice-président.

Gérard LEROY fut reçu, après la traduction de son premier ouvrage en roumain, membre de l’Académie des Hommes de Sciences et de Lettres de Bucarest.

Il est aujourd'hui Directeur du Pôle Universitaire Catholique (PUC) de Narbonne.

Pour son travail en faveur du dialogue interreligieux, il a été distingué par la République.

Ses publications :

  • Dieu est un droit de l'homme, Préface de C. Geffré, Cerf, 1988
  • A vos marques, Guide pratique de la mise en condition physique, Préface de B. Kouchner, Éd. Trédaniel, 1992
  • Guide pratique du Paris religieux, en collaboration, Parigramme, 1994
  • Bassins de jardins, Éd. Denoël, 1995
  • Le salut au-delà des frontières, Préface de C. Geffré, Ed. Salvator, 2002
  • Christianisme, Dictionnaire des temps, des figures et des lieux, Éditions du Seuil, en collaboration
  • Vingt histoires bibliques racontées à Pierre et à ses parents, Préface de Mgr Alain Planet, Éditions Presses Littéraires.
  • Des matriarches et de quelques prophètes, éditions L'Harmattan, 2013
  • Dernier paru : À la rencontre des Pères de l'Église, L'extraordinaire histoire des quatre premiers siècles chrétiens, L'Harmattan. En savoir plus
  •  

Dernier article :

À l’origine de la fête de Pâques

Pour Anita de Saint-Exupéry, avec ma gratitude

   Depuis un bon demi-siècle, les exégètes se penchent à nouveau sur l’étymologie du mot “Pâques”, qu’on a rattaché à l’akkadien, langue sémitique parlée dès le IVè millénaire avant J.-C., à une racine égyptienne, au grec, à l’arabe, à l’hébreu pèsah, Tout cela qui se traduit par les mots “apaisement”, “coup”, ou par les verbes “sauter”, ou “danser”, ce qu’exprime le philosophe juif Philon d’Alexandrie (20-45 AC), pour lequel Pâques signifie : “passer par dessus”. Le substantif serait donc un “passage”.

Les auteurs chrétiens du IIe siècle, tels Irénée de Lyon, Clément d’Alexandrie et Origène, se rapprochent de Philon; et aujourd’hui le mot “Pâques” se comprend comme passage. La Bible invite à “faire la Pâque”, la célébrer. Ainsi s’apprête-t-on à “immoler” la Pâque, à “manger” la Pâque, à “sacrifier” la Pâque”.

Au XIIIe s. av. J.-C., la pâque est une fête agricole qui célèbre le début de la moisson des orges, et le renouvellement de la nature. On immolait un animal, âgé de un an, et l’on aspergeait de son sang les montants de la tente, geste à valeur magique visant à détourner les puissances hostiles. On mange à cette occasion du pain fabriqué avec de la farine d’orge et du levain, pour faire monter la pâte. Cuit sur une plaque de four on lui donne une forme ronde. Il n’est jamais coupé mais toujours rompu, en signe de partage et de communion des convives.   

Le texte le plus ancien qui fait référence à la Pâque religieuse juive est celui d’Ex 12, 21-23. Dès la sortie d’Égypte (sous Séti 1er, ou Ramsès II, ou Menephta), et pour fêter la libération de son peuple, Moïse ordonne aux anciens d’Israël qu’en chaque clan on égorge un agneau ou un chevreau, et que chacun procède au rite du sacrifice, qui n’exige ni sanctuaire, ni autel, ni ministre. La liturgie se déroule dans les maisons.  

Agenda

Version imprimableSend by email
31 /3/ 2018 : PUC - M° St-Pierre
    9.30-12 h 30 : Intro à la philosophie, cours 2
    14-17 h : Introduction à l’islam (G. Leroy), cours 1

 

7 /4/ 2018 : PUC - M° St-Pierre
    10-12 h : Intro au Nouveau Testament, cours 3
    14-15 h 30 : hébreu biblique
 
19 / 4/ 2018, 18 H 30, N.D. de l’Abbaye, 103 rue Trivalle
à Carcassonne : 3e conférence sur la bioéthique
L’intelligence artificielle : soigner, réparer, augmenter, immortaliser ?
Pr. J. Bringer - P. Tanguy-Marie Pouliquen, cb
 
26/4/2018, 18 h 30, Maison St Pierre, rue Garibaldi
à Narbonne : 4e conférence sur la bioéthique
Procréation, amour ou technique
Pr. Pierre Mares - Fr. R. Bergeret, op
 
5/5/2018
9.30-12 h 30 : Intro à la philosophie, cours 3 
14-17 h : Introduction à l’islam (G. Leroy), cours 2
 
12/5/2018, à partir de 20 H 45
La Nuit des Cathédrales, à Saint-Just
Les Petits Chanteurs de Narbonne, Musique et orgue (S. Poujade)
En alternance avec des textes du M-Â dits par Marie-Christine Barrault
 
23/5/2018, 18 h 30, Maison St Pierre, rue Garibaldi
à Narbonne : 5e conférence sur la bioéthique
L’embryon est-il une personne