Actualités

Les droites européennes et l’islam

Pour Bruno et Bertrand, avec mon affection

   En Italie et en Autriche, la droite est au gouvernement ; en France elle est à l’Assemblée nationale ; en Suède elle titille le pouvoir alors qu’en Allemagne elle est dans la rue.

Les droites sont multiples et si diverses qu’il est peu probable qu’elles puissent être unifiées. Certaines de ces droites agissent comme des répulsifs pour d’autres, ainsi l’antisémitisme de Marine Le Pen aux yeux des populistes hollandais.

Les extrêmes droites ont des origines différentes. Certaines sont religieuses et s’effraient, à la manière d’Huntington (1) , d’une probable crise de civilisation  ; d’autres sont issues du fascisme (2) , d’autres sont violentes et révolutionnaires. Mais il y a une thématique commune à ces droites extrêmes, c’est le refus de l’autre, de l’étranger, du migrant, viscéralement criminel et violeur.

Ces droites pointent la menace d’une substitution ethnique des populations européennes. Cette idée prend sa source dans le néo-nazisme éclos dès les années 50, qui craint carrément, et le clame, un génocide progressif des populations européennes. Les extrêmes droite s’inquiètent de l’avenir de la race blanche. D’où le combat des politiques migratoires, sources du chaos, selon eux, et du déclin de la civilisation occidentale.

Pages