Actualités

Avènement

Ce poème nous est offert par une étudiante du Pôle Universitaire Catholique de Narbonne, Madeleine ESCANDE, que nous remercions vivement pour nous avoir autorisé à le publier à l'intention de nos lecteurs, auxquels l'équipe de questions en partage souhaite un Noël rempli de joie profonde.

 

Naissance à déclarer pour prélever l’impôt,

Comme Joseph et Marie.

Quitter son logement et naître sans abri,

Comme le fils de Marie.

Partager dans l’étable la chaleur écolo

De la paille souillée et du souffle fatal,

Accueillir au foyer une nouvelle naissance

Pour enfanter la Vie quand bascule la nuit.

 

Offrir en cadeaux, devant le nouveau-né,

La myrrhe, l’or, l’encens qui honorent les rois.

Faut-il s’en retourner sans regarder l’Etoile

Pendant que l’innocent, sous l’épée des puissants,

En toute iniquité se fera massacrer

Et que le Rescapé, caché dans le désert,

Initiera pour nous son œuvre salvatrice ?

 

Noël ! Natalis ! Nouvel avènement !

Que l’Enfant ingénu —Etoile du Berger—

Nous conduise au bercail où nous attend le Père.

Comme il a accueilli les enfants innocents,

Il guette le retour de ses fils prodigues

Pour leur faire partager les trésors du Royaume :

Mort et Résurrection, nouvelle renaissance !

 

Madeleine ESCANDE

Pages