Dernier message du S.G. de la WCRP

Version imprimableSend by email

pastedGraphic.pdf

8 January 2015

Paris and the Rejection of Violent Religious Extremism

Religions for Peace (RfP) is deeply saddened by the terrorist attack in Paris. There is no justification for this act of violence; it grossly distorts the message of Islam and is a source of anguish to all sincere believers. We note with appreciation the statement issued by the European Council of Religious Leaders- RfP (click here).

As the world's largest multi-religious coalition, we stand together in the categorical rejection of violent religious extremism that is used to justify terrorism or any other form of violence in the name of religion. This ideology is misguided, as the primary narrative of each religion is Peace-not violence. The attack in Paris is an attack on all of humanity; it debases a great religious tradition holy to 1.6 billion people and leaves us all vulnerable and insecure. Our diverse religious traditions call us to stand united in solidarity with the dignity, vulnerability and well-being of the "other," with the full force of our respective spiritual and moral teachings.

As religious leaders, we accept a special responsibility to reject, condemn and take action against violent religious extremism. We are committed to mobilizing the great resources of our respective religious traditions to take action together to help overcome it. Following the Abu Dhabi Statement (click here), co-issued by RfP and the Forum for Peace in Muslim Societies, which categorically condemns all forms of violent religious extremism, we have created a multi-religious, multi-stakeholder plan to counter violent religious extremism. Through the cooperation of religious communities, governments, intergovernmental bodies and other civil society actors, it will be

possible to not only counter violent religious extremism, but also to build the common good that honors human dignity and advances the flourishing of the global family.

 

pastedGraphic_1.pdf  

Dr. William Vendley

Secretary General

 Traduction :  Paris et le rejet de l’extrémisme religieux violent

Religions pour la Paix s’attriste profondément de l’attentat de Paris. Rien ne justifie cet acte de violence. Il déforme gravement le message de l’Islam. Il frappe douloureusement tous les croyants sincères. Nous prenons note avec appréciation de la déclaration du Conseil européen des Responsables religieux.

Nous qui formons le plus vaste ensemble multi-religieux, sommes unis dans le rejet catégorique de l’extrémisme religieux violent utilisé pour justifier le terrorisme ou toute autre forme de violence au nom de la religion. Cette idéologie est erronée, car ce que chaque religion dit d’abord c’est la paix, non la violence. L’attentat de Paris est un attentat contre l’humanité entière. Il avilit une grande tradition religieuse considérée comme sainte par 1 600 millions d’êtres humains. Il nous fait tous nous sentir vulnérables et en manque de sécurité. Nos différentes traditions religieuses nous appellent à être unis dans la solidarité avec la dignité, la vulnérabilité et le bien-être de « l’autre » dans toute la force de nos enseignements spirituels et moraux respectifs.

Nous acceptons la responsabilité spéciale qui nous incombe en tant que responsables religieux de rejeter, de condamner et de combattre l’extrémisme religieux violent. Nous nous sentons engagés à mobiliser les immenses ressources de nos traditions religieuses respectives pour agir ensemble en vue d’aider à le surmonter. Faisant suite à la déclaration d’Abu Dhabi publiée conjointement par Religions pour la paix et par le Forum pour la paix dans les sociétés musulmanes, qui condamne catégoriquement toutes les formes de l’extrémisme religieux violent, nous avons adopté un  plan d’action des religions et des parties prenantes diverses pour s’opposer à  l’extrémisme religieux violent. La coopération des gouvernements, des communautés de croyants, des organismes internationaux et des autres acteurs de la société civile permettra non seulement de combattre l’extrémisme religieux violent, mais encore de promouvoir un bien commun qui fasse honneur à la dignité humaine et favorise l’épanouissement de la famille mondiale.

 

Dr. William F. Vendley,

Secrétaire général,

Religions pour la Paix