En quelle année est donc né Jésus de Nazareth ?

Version imprimableSend by email

Pour Maurice, Dominique et Jean-Marie, les mousquetaires de La Ferté-Macé, que j'embrasse

   Après que les Séleucides (IVe s. - 64 av. J.-C.), aient décidé de rétablir la correspondance du calendrier avec la lune en ajoutant 7 mois tous les 19 ans, on en vint à effectuer un rattrapage tous les 3 ans en ajoutant un mois au calendrier. Jusqu’à ce que soit inauguré le calendrier Julien, sous l’empereur César, qui introduisit les années bissextiles tous les 4 ans. 

 

À cette époque on comptait les années à partir de la fondation de Rome. Ce n’est qu’au VIe siècle de notre ère, que l’Église décida de compter les années à partir de la naissance de J.-C. On célébrait déjà la fête de sa naissance le 25 décembre, jour de la fête des Natales, qui marquait le rallongement des jours, le début d’un nouveau cycle, une renaissance en quelque sorte. On décida alors que l’année commencerait le 1er janvier, lequel allait correspondre à l’an 754 de la fondation de Rome. Et l’on s’accorda à placer les années précédant la naissance, non plus en fonction de la fondation de Rome, mais en rapport avec la naissance de Jésus, c’est-à-dire “av. J.-C.”. Ainsi l’année 753 de la fondation de Rome fut-elle appelée “l’An 1 av. J.-C.”

 

Quand Jésus naît, il n’y a pas d’état civil. Les petites gens de Palestine ne connaissent pas leur date de naissance. Aussi est-on plus assuré de la date de la mort de Jésus (nisan, ou avril 30) que de sa date de naissance. On sait que Yehôchûa, qui signifie “Yahweh sauve”, ce Galiléen de Nazareth, naît sous le règne d’Hérode le Grand, lequel est né en l’an 673 de la fondation de Rome et est mort en l’an 750 de la fondation de Rome, c’est-à-dire en 4 av. J.C.

 

 

Placé sur le trône de Jérusalem par les Romains, Hérode éprouvait une peur maladive des complots, qui lui fit assassiner son épouse et plusieurs de ses enfants. La rumeur courait d’une naissance à Bethléem du “roi des Juifs”. Hérode le fit chercher. En vain. Il ordonna alors la mise à mort de tous les enfants de la ville âgés de moins de deux ans. Voilà qui permet de déduire que Jésus serait né entre 4 et 6... av. J.C. !

 

La première trace qu’on a de la célébration de Noël date de l’an 354, tandis qu’Athanase siégeait à Alexandrie, Basile à Césarée, et que Chrysostome  jouait aux billes et sifflait dans son tintinnabulum dans sa bonne ville dénommée depuis peu Constantinople. En choisissant de célébrer la fête de la naissance du Christ un 25 décembre on christianisait une fête païenne, la fête latine du Sol invictus, le Soleil invaincu, identifié à Hermès, correspondant à Apollon-Hélios.

 

 

Gérard LEROY, le 24 décembre 2013

 

 nota : Le calendrier grégorien, sur lequel nous fonctionnons aujourd’hui, a été initié par le pape Grégoire VIII qui, pour accorder le calendrier julien avec le soleil, a dû supprimer 10 jours de l’année 1582. Ainsi ont sauté les jours allant du 4 au 15 octobre 1582 !