"La pauvreté tue". Un message du Dr William Vendley, Secrétaire général de WCRP

Version imprimableSend by email

De notre ami William VENDLEY, Secrétaire Général de la Conférence Mondiale des religions pour la Paix, New York

   La pauvreté tue. Chaque jour elle tue 30 000 enfants. Elle abrège, lèse et contrecarre la vie de plus d’un milliard de personnes qui tentent de survivre avec moins de US$1 par jour. Cette pauvreté nie cruellement l’accès aux besoins humains les plus élémentaires, à savoir l’alimentation, le logement et les soins de santé. Elle enraye également l’accès à l’éducation, pourtant indispensable pour briser le cycle de la pauvreté. Cette situation n’est pas inéluctable. Cette pauvreté n’est pas inévitable. Elle peut être transformée.

La responsabilité morale d’un problème – d’aucuns pourraient soutenir – s’accroît de manière corrélative aux capacités humaines visant à sa solution. A l’heure actuelle, la lutte contre les principaux aspects de la pauvreté relève de notre action collective. Nous avons les moyens de mettre fin à la pauvreté structurelle, de faire évoluer les mécanismes puissants qui freinent le développement autonome des individus. Notre faculté à mettre un terme à la pauvreté structurelle fait pendant à notre responsabilité d’y parvenir. Afin de rester fidèles à nos enseignements moraux les plus élémentaires, nous devons nous employer à mettre fin à la pauvreté.

Les Objectifs du Millénaire pour le développement —à savoir, un pacte établi entre nations— ont arrêté un plan réalisable en matière de lutte mondiale contre la pauvreté. Néanmoins, ces objectifs ne sauraient être satisfaits que si toutes les parties prenantes conjuguent leurs efforts.

Les communautés religieuses jouent un rôle de premier plan dans la réalisation de ces objectifs. Ensemble, elles peuvent apporter une caution morale aux changements indispensables et peuvent agir en tant que vecteurs puissants des actions entreprises.

Par le biais du pouvoir que confère une coopération multireligieuse, Religions pour la paix aide les autorités religieuses et les communautés confessionnelles à déclencher leurs capacités extraordinaires en matière de soutien au développement durable et à assurer la prestation de services peu onéreux en mettant à la disposition des congrégations locales les instruments requis.
Ce kit d’outils a été conçu afin d’étayer des efforts multireligieux cruciaux autant qu’indispensables en vue de mettre un terme à la pauvreté. Il dispense un matériel de formation pratique conçu afin de faire appel aux communautés religieuses ainsi qu’à les sensibiliser à un partenariat visant à la réalisation des objectifs du Millénaire pour le développement. Il décrit brièvement les mesures à prendre.

Garder le silence lorsque la pauvreté tue, abrège et contrecarre la vie de tant de personnes bafoue les enseignements premiers qui sont partagés par une majorité écrasante des religions du monde. En s’unissant, les dirigeants religieux du monde peuvent contribuer à donner un coup d’arrêt aux effets dévastateurs inhumains, évitables et intolérables occasionnés par la pauvreté. La coopération entre les religions du monde demeure donc un élément irremplaçable.

 

Dr. William F. VENDLEY
Secrétaire général, Conférence mondiale des RELIGIONS POUR LA PAIX, New York

le 27 janvier 2012