Philosophie

Avant qu'Augustin n'accède à la sainteté

Aurélius Augustinus —c'est som nom— naît à Thagaste, aujourd’hui Souk-Ahras, près de Constantine, un 13 novembre de l’an 354. Sa mère Monique est chrétienne et sera sanctifiée, son père Patrice est païen. D’une famille ni aisée ni pauvre, le jeune homme a donc besoin d’un bon soutien pour suivre des études. C’est un ami de la famille qui y pourvoit. Il est bien loin d’imaginer les effets du coup de pouce.

 
Intrépide, le jeune homme de seize ans mène à Carthage une vie d’étudiant réputé noceur. En 371, son père récemment baptisé meurt. L’année suivante lui réserve ce qui pend au nez de tous les coureurs de jupons : Augustin se retrouve papa. Il appelle son garçon Adéodat. Il n’en continue pas moins de suivre des études supérieures. Il a dix-neuf ans quand lui tombe entre les mains une œuvre de Cicéron, l’Hortensius (aujourd’hui perdu), qui lui fait l’effet d’une illumination. Il n’est pas douteux que le style de Cicéron a une influence sur l’enseignement de la rhétorique que donne Augustin, à 20 ans, à Thagaste, et qu’il continuera de prodiguer à Carthage deux ans plus tard et enfin à Milan à partir de 384.

Pages