Théologie

La pluralité a-t-elle été voulue par le créateur ?

L'humanité a toujours été plurielle. De tous temps ont vécu des gens dont la différence était marquée, dans leur comportement, dans leur apparence, dans leur réflexes culturels. Mais si nous le savions nous ne l'expérimentions pas. Aujourd'hui, où que l'on aille, on croise des femmes en boubou, suivies d'hommes en rollers, d'autres en costume trois-pièces, ou en djellabah. Ce monde est pluriel. Il y a de la pluralité, il y a des cultures, des langues, des nations, des religions.

 

Il subsiste bien sûr des frontières, des États, des limites de souveraineté, des lois propres au territoire limité. Mais on assiste aujourd'hui à un estompement des frontières, par le rayonnement de foyers culturels (qui ne sont pas définis par des souverainetés d’États-Nations), influents, généreux, interactifs.

 

Tout cela nous amène à corriger peu à peu notre représentation géopolitique du monde, donnant une considération nouvelle à l’entrecroisement des faisceaux culturels. Nous ne pouvons pas projeter l’état de l’humanité en faisant l’impasse sur sa condition plurielle. Il y a de la pluralité. Nous sommes appelés à découvrir le sens d’une culture dans une autre, en décelant des équivalences, non des identités, non la mêmeté.

Pages