Théologie

Les lendemains qui causent...

Pour Marie, Bruno, Edwige, Bertrand, avec affection

   Sous le soleil montant, deux hommes devisent à propos des événements récents à Jérusalem. Ils éprouvent le même désappointement et tentent de comprendre, non seulement ce qui s’est passé la semaine précédente, mais aussi la rumeur qui commence à se répandre : il se dit en effet que ce Jésus de Nazareth, qui avait étonné, fasciné, agacé, de son vivant, puis crucifié, serait ressuscité. C’est de cela que parlent les deux compagnons en s’approchant du bourg d’Emmaüs, de ce qui leur paraît pour le moins invraisemblable.  

Un inconnu vient se mêler à leur conversation. Discrètement.  Dans une belle page de son livre « Avance en eau profonde », Xavier Thévenot souligne dans cette rencontre la délicatesse de Dieu à l’égard des hommes.

Car en effet, Jésus qui a rejoint les deux compères, ne les devance pas, ne leur assène pas la vérité toute crue. La crue des vérités vient de ceux qui vous inondent de leurs opinions. Ici nous ne sommes pas dans une réunion syndicale où s’affrontent les arguties contraires. Jésus n’interrompt pas. Il écoute. Et entend leur consternation doublée d’amertume. Leur espérance est cassée. Jésus l’entend. Il les invite alors à se tourner vers leurs Écritures, en leur ouvrant l’esprit à ce qu’ils ont toujours su, sans vraiment comprendre.

Pages