Théologie

La Résurrection réconcilie le monde

Pour Céline Berna, en hommage amical,

   L’idée courante de la résurrection est individualiste, parce qu’elle est liée à la perspective de la rétribution des bons et des méchants ; pour la même raison, elle se dédouble en vision dualiste de bonheur et d’horreur, de lumière et de ténèbre. Mais une vision globale et unifiée, celle du triomphe de l’amour et de la vie, s’offre à l’esprit quand la résurrection des morts est vue à l’intérieur de celle du Christ, et celle-ci à l’intérieur de la création dont elle est l’accomplissement. Dieu a mis toutes choses dans le corps du Christ étendu à l’Eglise, elle-même étendue à « la Plénitude de Celui qui remplit tout en tout », enseigne saint Paul (Eph. 1,23) ; « réconciliant toutes choses en lui », il a instauré en lui la paix sur terre et dans les cieux (Col. 1,20), alors « Dieu sera tout en tout » (1 Cor. 15,28) : Dieu Trinité étendra son existence relationnelle à toute créature en même temps qu’à tout l’univers enfin réconcilié avec lui-même.

Notre propre résurrection a commencé avec notre vie terrestre, pour s’achever quand le temps, libéré de la mort, entrera dans l’éternité d’un univers totalement humanisé. 

Pages