Un ouvrage important de théologie signé Claude GEFFRÉ

Version imprimableSend by email

   Claude Geffré, nous l’avons déjà présenté, est dominicain et professeur honoraire de l'Institut catholique de Paris. Sa recherche, son enseignement et ses publications portent sur les rapports entre le christianisme et la modernité, l’herméneutique comme science de l’interprétation des textes fondateurs, la théologie des religions et tout particulièrement la confrontation des trois monothéismes.

Claude Geffré apparaît à beaucoup comme l’un des penseurs ayant le plus influencé l’évolution de la pensée théologique au XXe siècle. Il n’est donc pas seulement l’un des principaux témoins des mutations récentes de la théologie contemporaine, étroitement liées aux mutations de la philosophie, il en est l’un des tout premiers acteurs.

Le travail considérable auquel Claude Geffré a consacré sa vie a débouché sur cette question fondamentale : quelle place peut occuper le christianisme dans la conscience des hommes, à l’âge du pluralisme religieux ? Face à la mondialisation, qui nous fait revivre le mythe de Babel, la pensée chrétienne va-t-elle se réduire à de vagues lieux communs sur l’amour et la spiritualité ? Ou bien trouvera-t-elle, dans la singularité de l’Évangile, le levier qui lui permettra de se hausser au niveau d’une authentique universalité ?

L’œuvre de Claude Geffré fait autorité en théologie des religions et, plus particulièrement, en théologie du pluralisme religieux.
Dans le prolongement de ses recherches sur l’interreligieux, et de son évaluation positive du pluralisme religieux, l’auteur rassemble dans cet ouvrage qui vient d’être publié aux éditions du Cerf, un certain nombre d’écrits antérieurs qui tendent à manifester l’originalité du christianisme comme religion de l’Évangile dans le concert des religions du monde. Par contraste avec un religieux archaïque ou ésotérique, le religieux chrétien a un lien étroit avec l’humain authentique. Dans le contexte de l’immanentisme réducteur du monde moderne, il est donc permis de parier pour l’avenir du christianisme au XXIe siècle. Il y a en effet une réelle complicité entre l’humanisme séculier des droits de l’homme et l’humanisme évangélique.

 

Gérard LEROY, le 23 octobre 2012
 

Parmi les publications récentes de Claude GEFFRÉ, on peut citer, aux Éditions du Cerf (http://www.editionsducerf.fr):

Croire et interpréter; Le tournant herméneutique de la théologie (2001) ; De Babel à Pentecôte. Essais de théologie interreligieuse (2006)