Présentation

 

Gérard LEROY est théologien laïc, spécialiste de science et de théologie des religions. Avant d’être professeur de philosophie morale, il a travaillé dans  différents domaines rattachés à la santé, enfin comme conseiller ministériel.

Pendant 7 ans il a assuré la fonction de Secrétaire Général de la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix (section française). Il fut, avec Bernard Kouchner, l’un des fondateurs de l’association RÉUNIR, dont il a été vice-président.

Gérard LEROY fut reçu, après la traduction de son premier ouvrage en roumain, membre de l’Académie des Hommes de Sciences et de Lettres de Bucarest.

Il a fondé le Pôle Universitaire Catholique (PUC) de Narbonne, dont il a cédé récemment la direction

Pour son travail en faveur du dialogue interreligieux, il a été distingué par la République.

Ses publications :

  • Dieu est un droit de l'homme, Préface de C. Geffré, Cerf, 1988
  • A vos marques, Guide pratique de la mise en condition physique, Préface de B. Kouchner, Éd. Trédaniel, 1992
  • Guide pratique du Paris religieux, en collaboration, Parigramme, 1994
  • Bassins de jardins, Éd. Denoël, 1995
  • Le salut au-delà des frontières, Préface de C. Geffré, Ed. Salvator, 2002
  • Christianisme, Dictionnaire des temps, des figures et des lieux, Éditions du Seuil, en collaboration
  • Vingt histoires bibliques racontées à Pierre et à ses parents, Préface de Mgr Alain Planet, Éditions Presses Littéraires.
  • Des matriarches et de quelques prophètes, éditions L'Harmattan, 2013
  • À la rencontre des Pères de l'Église, L'extraordinaire histoire des quatre premiers siècles chrétiens, L'Harmattan. En savoir plus
  • L’Événement. Tout est parti des rives du Lac, aux éditions L’Harmattan. En savoir plus
  • Néron, imp. De Bourg, 2019
Continuer à lire

Dernier article :

Rendez-vous à Central Park

Pour Bertrand, Guillaume et Jean-Michel

   Encore une fois, le marathon de New York se déroulera en même temps que les élections américaines, le 6 novembre prochain. C’est une coutume, depuis la création ! Quand Fred Lebow donna le coup d’envoi du premier NY City Marathon, en 1970, ils étaient 127 coureurs à prendre le départ. Ils accomplirent 7 fois le tour de Central Park ! À l’arrivée on en compta 54 qui terminèrent derrière l’Américain Gary Muhrcke, lequel avait coupé le fil après 2 h 31’ 38” de course. Un temps tout à fait honorable à l’époque.

Rapidement le marathon de New York devint l’un des événements sportifs de la planète. En 1976 Fred Lebow dessina un nouveau parcours. On allait partir désormais du Pont de Verrazano, traverser les cinq quartiers de la City, pour arriver dans Central Park, près de la Tavern on the Green. Aujourd’hui, ils sont plus de 45000 exaltés, hommes et femmes, à prendre le départ, applaudis par près de trois millions de spectateurs tout au long du parcours. 

Ils défileront encore, ces fous du fond, sur un bitume qu’on pourrait croire coulé pour la circonstance. Encadrés par les motards de la presse qui les filment, ils n’auront guère le temps de lire les panneaux publicitaires jalonnant leur parcours comme une haie d’honneur.

Tout a commencé il y a bien longtemps, sur le mode de “il était une fois”, un 12 septembre 490 avant Jésus-Christ. Sur la plaine de Marathon, à une quarantaine de kilomètres de leur ville, les soldats d’Athènes s’apprêtent à affronter la conquérante armée de Perse. Miltiade, chef des Athéniens, a ce jour-là tout contre lui : des renforts qui n’arrivent pas, une pleine lune que ses alliés de Sparte exigent d’attendre, des ennemis en surnombre. L’histoire a parfois de ces mises en scène que les légendes envient. La victoire de Marathon a rejoint la légende.

Continuer à lire