Présentation

 

Gérard LEROY est théologien laïc, spécialiste de science et de théologie des religions. Avant d’être professeur de philosophie morale, il a travaillé dans  différents domaines rattachés à la santé, enfin comme conseiller ministériel.

Pendant 7 ans il a assuré la fonction de Secrétaire Général de la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix (section française). Il fut, avec Bernard Kouchner, l’un des fondateurs de l’association RÉUNIR, dont il a été vice-président.

Gérard LEROY fut reçu, après la traduction de son premier ouvrage en roumain, membre de l’Académie des Hommes de Sciences et de Lettres de Bucarest.

Il a fondé le Pôle Universitaire Catholique (PUC) de Narbonne, dont il a cédé récemment la direction

Pour son travail en faveur du dialogue interreligieux, il a été distingué par la République.

Ses publications :

  • Dieu est un droit de l'homme, Préface de C. Geffré, Cerf, 1988
  • A vos marques, Guide pratique de la mise en condition physique, Préface de B. Kouchner, Éd. Trédaniel, 1992
  • Guide pratique du Paris religieux, en collaboration, Parigramme, 1994
  • Bassins de jardins, Éd. Denoël, 1995
  • Le salut au-delà des frontières, Préface de C. Geffré, Ed. Salvator, 2002
  • Christianisme, Dictionnaire des temps, des figures et des lieux, Éditions du Seuil, en collaboration
  • Vingt histoires bibliques racontées à Pierre et à ses parents, Préface de Mgr Alain Planet, Éditions Presses Littéraires.
  • Des matriarches et de quelques prophètes, éditions L'Harmattan, 2013
  • À la rencontre des Pères de l'Église, L'extraordinaire histoire des quatre premiers siècles chrétiens, L'Harmattan. En savoir plus
  • L’Événement. Tout est parti des rives du Lac, aux éditions L’Harmattan. En savoir plus
  • Néron, imp. De Bourg, 2019
Continuer à lire

Dernier article :

et demain ?

et demain ?

La 700e ! 

Pour Philippe Weickmann qui est à l’origine de ce site, pour Marie, Bruno, Edwige, Bertrand, Bernard(s), Dominique, Jacques, Pauline, Patrick, Véronique (s), Arnaud, Anita, Roger, Maryline, Charles, Nicole, Louis, Aurélie, Gaëlle, Henri-Luc, Muhasanya, Géraldine, Paul-Serge, Béatrice, Florin, Michèle L., Denise, François, Danièle et Jean-Pierre, Anne, Ghaleb, Sophie, Jean-Michel et Jacqueline, Jean et Françoise, Xavier, Claude, Alix… et tous les lecteurs fidèles de « Questions en partage », proches et lointains qui se comptent aujourd’hui entre 20000 et 30000 par mois.

Cette 700e chronique coïncide avec notre anniversaire de mariage et mon propre anniversaire. C’est pour moi l’occasion de proposer un sujet qui nous concerne tous, où que nous soyons, « hic et nun », et vous dédier ma modeste observation sur le temps que nous traversons. Je suis ravi à l’idée que certains d’entre vous auxquels je pense me confieront leur réaction.

______________

      Le virus a paralysé la vie économique et sociale dans 177 pays, confiné plus de 4 milliards de personnes. On compte à ce jour plus de 33000 décès en France, 1120000 dans le monde, tandis que les États-Unis comptent 225000 décès, le double du chiffre annoncé par un Président qui a manqué d’eau de Javel !

La science médicale se mobilise, et plus elle s’investit et plus elle reconnaît qu’elle n’est pas un répertoire de vérités absolues. Le futur de la science, par essence anticipative et projective, est à la portée de ses calculs. Cette pandémie inédite ne sera donc pas résolue à partir d’un argument ontologique. C’est dans un contexte d’incertitude que la recherche s’effectue. On tâtonne. L’avenir est « sur les genoux des dieux » disait Homère.

Continuer à lire