Présentation

 

Gérard LEROY est théologien laïc, spécialiste de science et de théologie des religions. Avant d’être professeur de philosophie morale, il a travaillé dans  différents domaines rattachés à la santé, enfin comme conseiller ministériel.

Pendant 7 ans il a assuré la fonction de Secrétaire Général de la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix (section française). Il fut, avec Bernard Kouchner, l’un des fondateurs de l’association RÉUNIR, dont il a été vice-président.

Gérard LEROY fut reçu, après la traduction de son premier ouvrage en roumain, membre de l’Académie des Hommes de Sciences et de Lettres de Bucarest.

Il a fondé le Pôle Universitaire Catholique (PUC) de Narbonne, dont il a cédé récemment la direction

Pour son travail en faveur du dialogue interreligieux, il a été distingué par la République.

Ses publications :

  • Dieu est un droit de l'homme, Préface de C. Geffré, Cerf, 1988
  • A vos marques, Guide pratique de la mise en condition physique, Préface de B. Kouchner, Éd. Trédaniel, 1992
  • Guide pratique du Paris religieux, en collaboration, Parigramme, 1994
  • Bassins de jardins, Éd. Denoël, 1995
  • Le salut au-delà des frontières, Préface de C. Geffré, Ed. Salvator, 2002
  • Christianisme, Dictionnaire des temps, des figures et des lieux, Éditions du Seuil, en collaboration
  • Vingt histoires bibliques racontées à Pierre et à ses parents, Préface de Mgr Alain Planet, Éditions Presses Littéraires.
  • Des matriarches et de quelques prophètes, éditions L'Harmattan, 2013
  • À la rencontre des Pères de l'Église, L'extraordinaire histoire des quatre premiers siècles chrétiens, L'Harmattan. En savoir plus
  • L’Événement. Tout est parti des rives du Lac, aux éditions L’Harmattan. En savoir plus
  • Néron, imp. De Bourg, 2019
  • Regards croisés sur le temps qui passe
    Préface de Patrick Valdrini – Recteur émérite de l’Institut catholique de Paris
    Éditions Sydney Laurent - En savoir plus
  • À Paraître : En l’an 2000 avant toi, Illustrations de Léopoldine David, Préface de Mgr Alan Planet, évêque du diocèse de Carcassonne-Narbonne, Ed. Sydney Laurent
Continuer à lire

Dernier article :

Nabuchodonosor, le despote réformateur

Pour Alix et Madeleine, mes petites-filles que j'embrasse

   Ce roi de Babylone prestigieux, grand bâtisseur et conquérant impitoyable, est gravé dans notre mémoire comme le destructeur de l’État de Juda et du temple de Jérusalem.

Les historiens gréco- romains éprouvent quelque difficulté à cerner son règne.

Ce dont on peut être sûr, c’est que Nabuchodonosor a été un despote oriental dans toute sa démesure. À l’observation de ses gigantesques travaux, dont la création des jardins suspendus de Babylone, pour atténuer la mélancolie de son épouse d’origine iranienne, qu’Hérodote compare à un Pharaon d’Égypte.

Restaurateur de temples autant que du pouvoir royal et de sa puissance impériale, selon les inscriptions babyloniennes, Nabuchodonosor permit à Babylone de fleurir encore plusieurs siècles dans son berceau mésopotamien.

Son nom, en babylonien, se présente comme Nabu-kudurri-usur, autrement dit : « Ô Nabu, protège mon héritier ».

On connaît les dates exactes de son règne : de 605 à 562 av. J.-C. Il reste cependant des points d’incertitude, dont ne subsiste qu’une seule représentation, très standardisée, sur une stèle de pierre trouvée à Babylone.

Continuer à lire