Présentation

 

Gérard LEROY est théologien laïc, spécialiste de science et de théologie des religions. Avant d’être professeur de philosophie morale, il a travaillé dans  différents domaines rattachés à la santé, enfin comme conseiller ministériel.

Pendant 7 ans il a assuré la fonction de Secrétaire Général de la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix (section française). Il fut, avec Bernard Kouchner, l’un des fondateurs de l’association RÉUNIR, dont il a été vice-président.

Gérard LEROY fut reçu, après la traduction de son premier ouvrage en roumain, membre de l’Académie des Hommes de Sciences et de Lettres de Bucarest.

Il a fondé le Pôle Universitaire Catholique (PUC) de Narbonne, dont il a cédé récemment la direction

Pour son travail en faveur du dialogue interreligieux, il a été distingué par la République.

Ses publications :

  • Dieu est un droit de l'homme, Préface de C. Geffré, Cerf, 1988
  • A vos marques, Guide pratique de la mise en condition physique, Préface de B. Kouchner, Éd. Trédaniel, 1992
  • Guide pratique du Paris religieux, en collaboration, Parigramme, 1994
  • Bassins de jardins, Éd. Denoël, 1995
  • Le salut au-delà des frontières, Préface de C. Geffré, Ed. Salvator, 2002
  • Christianisme, Dictionnaire des temps, des figures et des lieux, Éditions du Seuil, en collaboration
  • Vingt histoires bibliques racontées à Pierre et à ses parents, Préface de Mgr Alain Planet, Éditions Presses Littéraires.
  • Des matriarches et de quelques prophètes, éditions L'Harmattan, 2013
  • À la rencontre des Pères de l'Église, L'extraordinaire histoire des quatre premiers siècles chrétiens, L'Harmattan. En savoir plus
  • L’Événement. Tout est parti des rives du Lac, aux éditions L’Harmattan. En savoir plus
  • Néron, imp. De Bourg, 2019
Continuer à lire

Dernier article :

Satan chez les cow-boys ?

Pour Brigitte Vanni, fidèlement

   En septembre des scientifiques avaient publié une énième analyse approuvée par leurs pairs, prouvant une nouvelle fois l’inefficacité de l'hydroxychloroquine dans l'infection à coronavirus. Ces scientifiques ont reçu des insultes, et même des menaces de mort ! La bêtise est insensée, sinon elle ne serait pas ce qu’elle est, c’est-à-dire bête ! On l’a retrouvée en ce mois de novembre décisif pour l’avenir des USA et du monde. Le népotisme, la corruption, la destruction des normes et la dégringolade de la dignité politique ont été le fait d’un clown sans foi ni loi, peu soucieux de la vérité, dont la violence verbale encouragea les théories complotistes d’un réseau sataniste !

Démasquons Satan : « Lorsque l'esprit impur est sorti de l'homme, il erre par des lieux arides en quête de repos. N'en trouvant pas, il dit : Je vais retourner dans ma demeure, d'où je suis sorti. Étant venu, il la trouve balayée, bien en ordre. Alors il s'en va prendre sept autres esprits plus mauvais que lui ; ils reviennent et y habitent. Et l'état final de cet homme devient pire que le premier » (Lc 11,24-26).

Serait-ce la rechute du pécheur après avoir été libéré d'un esprit impur qui est l’idée directrice de Luc ? Une autre interprétation surgit : un démon ne sort pas, sinon on en serait délivré ! Un démon (« Satan », en hébreu, désigne « l’empêcheur de tourner en rond ») cherche à s'introduire. La lutte est de conquête géographique. Là où sont les démons il faut que le Christ advienne. Pour déloger les démons qui imposent leur propre comportement, à savoir d'être errant, sans lieu.

Continuer à lire