Présentation

 

Gérard LEROY est théologien laïc, spécialiste de science et de théologie des religions. Avant d’être professeur de philosophie morale, il a travaillé dans  différents domaines rattachés à la santé, enfin comme conseiller ministériel.

Pendant 7 ans il a assuré la fonction de Secrétaire Général de la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix (section française). Il fut, avec Bernard Kouchner, l’un des fondateurs de l’association RÉUNIR, dont il a été vice-président.

Gérard LEROY fut reçu, après la traduction de son premier ouvrage en roumain, membre de l’Académie des Hommes de Sciences et de Lettres de Bucarest.

Il a fondé le Pôle Universitaire Catholique (PUC) de Narbonne, dont il a cédé récemment la direction

Pour son travail en faveur du dialogue interreligieux, il a été distingué par la République.

Ses publications :

  • Dieu est un droit de l'homme, Préface de C. Geffré, Cerf, 1988
  • A vos marques, Guide pratique de la mise en condition physique, Préface de B. Kouchner, Éd. Trédaniel, 1992
  • Guide pratique du Paris religieux, en collaboration, Parigramme, 1994
  • Bassins de jardins, Éd. Denoël, 1995
  • Le salut au-delà des frontières, Préface de C. Geffré, Ed. Salvator, 2002
  • Christianisme, Dictionnaire des temps, des figures et des lieux, Éditions du Seuil, en collaboration
  • Vingt histoires bibliques racontées à Pierre et à ses parents, Préface de Mgr Alain Planet, Éditions Presses Littéraires.
  • Des matriarches et de quelques prophètes, éditions L'Harmattan, 2013
  • À la rencontre des Pères de l'Église, L'extraordinaire histoire des quatre premiers siècles chrétiens, L'Harmattan. En savoir plus
  • L’Événement. Tout est parti des rives du Lac, aux éditions L’Harmattan. En savoir plus
  • Néron, imp. De Bourg, 2019
Continuer à lire

Dernier article :

« Avez-vous compris ? »

Pour Alix, Rachel, et leurs papas

   Ont-ils compris les disciples ? Sans hésitation,  ils répondent par l’affirmative.

J’avoue qu’il me faut parfois un temps pour saisir la signification des paraboles dont use Jésus pour nous expliquer les choses, surtout quand elles évoquent le royaume de Dieu. C’est quoi, au juste le « royaume des Cieux » ? Un trésor caché dans un champ ? une perle trouvée par un négociant ? un filet lancé dans la mer puis ramené sur le rivage ? Que faut-il imaginer derrière ces images ? Que nous disent ces images parlantes, mouvantes comme des dessins animés.

Un commis de ferme traverse un champ, dont il n’est pas le propriétaire. Soudain, un objet, à demi caché, enfoui, qui se trouvait sans doute là depuis longtemps, le surprend, capte son regard hypnotisé. L’objet qui se révèle à lui est un trésor. Et l’homme perçoit aussitôt qu’en réalité ce trésor l’attendait, lui, qu’il est pour lui, qu’il est à lui.

Et si ce trésor était cette dérangeante et décapante Bonne Nouvelle ? Certains ont reçu la grâce dès l’enfance, et l’ont enterrée avec le souvenir des agapes du baptême servis ce jour-là. D’autres, comme des commis de ferme trop habitués au sol qu’ils foulent pour y jeter un œil, ont grandi et sont passés à côté du trésor, chaque jour, sans le voir. Quelques-uns disposent encore de la faculté d’émerveillement, d’étonnement, pour être capables de découvrir ce qui est encore caché. Alors, c’est pour eux une joie intense, intime, de pouvoir se le procurer, au prix de tout le reste, de le faire fructifier, d’en témoigner, et de partager la joie qu’il procure.

Continuer à lire