Les principales sectes juives au temps de Jésus

Pour Olivier Riols, en hommage amical

   Au Ier siècle avant J.C. les rites de pureté rituelle envahissaient la vie des Israélites. Partout bouillonnait une intense religiosité. On n’approchait pas des sanctuaires sans avoir procédé aux ablutions purifiantes. D’où la multiplication des piscines. Un soif de salut se répandait, favorisant l’éclosion des groupes religieux, et le morcellement de la société traditionnelle.

Les sadducéens représentaient l’aristocratie sacerdotale, hautaine et fermée. Ils divergeaient des pharisiens en n’admettant pas d’autre autorité que celle de l’écriture dont ils s’auto-proclamaient les arbitres. Ils accordaient peu d’importance aux immersions que les scribes entendaient imposer. Ils ne croyaient pas aux anges, ni à la résurrection, et pensaient que les âmes disparaissaient avec le corps. Ils niaient l’intervention de Dieu dans le monde. Peu soucieux des mystères de l’au-delà, ils se cantonnaient dans un agnosticisme prudent. Flavius Josephe les décrit sévères en matière pénale, et proches de l’occupant.

Continuer à lire

Pages