Les Chaldéens, du martyre à la diaspora (1)

Pour Joseph Maïla, en hommage amical

   En l'an 445 un roi perse massacra 12000 chrétiens à Kirkouk. Après sa mort les chrétiens de Kirkouk, érigèrent un grand martyrion et instituèrent une célébration commémorative.

Cette église chaldéenne, un peu au sud d’Erbil, doit son nom à l'officier perse qui dirigea le massacre. Repenti et converti au christianisme Tahmazgerd réclama d'être exécuté sur le lieu même où il avait sacrifié les chrétiens, devenant lui aussi martyr de la foi. L’édifice doit aussi son surnom d'église rouge au sang des victimes sacrifiées, à moins que ce ne soit en raison de la géologie de cette colline et de la couleur rouge de sa terre.

L’église de Tahmazgerd fut en grande partie détruite en 1918 pendant la première guerre mondiale au cours du conflit qui opposa les Turcs ottomans aux Britanniques. Une restauration eut lieu en 1923 mais l'édifice n'est plus du tout visible aujourd’hui. Le dôme de l'ancienne église est en effet recouvert par des sépultures. Une nécropole fut construite en 1933. Elle abrite de nombreuses tombes de notables. En 1983 une église-halle d’une seule nef fut construite en avant de cette nécropole.

Continuer à lire

Pages