Présentation

 

Gérard LEROY est théologien laïc, spécialiste de science et de théologie des religions. Avant d’être professeur de philosophie morale, il a travaillé dans  différents domaines rattachés à la santé, enfin comme conseiller ministériel.

Pendant 7 ans il a assuré la fonction de Secrétaire Général de la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix (section française). Il fut, avec Bernard Kouchner, l’un des fondateurs de l’association RÉUNIR, dont il a été vice-président.

Gérard LEROY fut reçu, après la traduction de son premier ouvrage en roumain, membre de l’Académie des Hommes de Sciences et de Lettres de Bucarest.

Il a fondé le Pôle Universitaire Catholique (PUC) de Narbonne, dont il a cédé récemment la direction

Pour son travail en faveur du dialogue interreligieux, il a été distingué par la République.

Ses publications :

  • Dieu est un droit de l'homme, Préface de C. Geffré, Cerf, 1988
  • A vos marques, Guide pratique de la mise en condition physique, Préface de B. Kouchner, Éd. Trédaniel, 1992
  • Guide pratique du Paris religieux, en collaboration, Parigramme, 1994
  • Bassins de jardins, Éd. Denoël, 1995
  • Le salut au-delà des frontières, Préface de C. Geffré, Ed. Salvator, 2002
  • Christianisme, Dictionnaire des temps, des figures et des lieux, Éditions du Seuil, en collaboration
  • Vingt histoires bibliques racontées à Pierre et à ses parents, Préface de Mgr Alain Planet, Éditions Presses Littéraires.
  • Des matriarches et de quelques prophètes, éditions L'Harmattan, 2013
  • À la rencontre des Pères de l'Église, L'extraordinaire histoire des quatre premiers siècles chrétiens, L'Harmattan. En savoir plus
  • L’Événement. Tout est parti des rives du Lac, aux éditions L’Harmattan. En savoir plus
  • Néron, imp. De Bourg, 2019
Continuer à lire

Dernier article :

Bonne année !

Aux amis lecteurs de Questions en partage

   Nous sommes en 2018. Ça y est ! En ouvrant les yeux le 1er janvier j'ai refait le film des fêtes de mon enfance. Comme vous peut-être. Le 31, on s'apprêtait, on se mettait sur. 

Comme à chaque fois qu'une page se tourne, on jette un dernier coup d’œil sur le chapitre qu’on vient de terminer. On pense d’abord à soi, à ses maux, petits ou grands, mais aussi à ses joies, aux surprises qui nous ont été offertes, aux malheurs des autres, et l’on se laisse aller à évoquer avec une affectueuse tristesse ceux qui nous ont quittés.

J’ai coutume de noter, quand j’apprends leur décès, le nom des personnes qui, de loin bien souvent, ont été mêlées à mon histoire. Ainsi cette année, j’ai éprouvé une émotion en apprenant leur départ, de Pierre Barou en début d’année à Josy Eisenberg ces jours derniers, en passant par Gotlib, Zsa Zsa Gabor, Roger Walkowiak, Jean-Christophe Averty, Claude Geffré, Roger Moore, Max Gallo, Helmut Kohl, Gonzague Saint Bris, Danielle Darrieux, Johnny Hallyday.

Continuer à lire